On remet ça ?

Publié le par Raphaël Anton

fraternite_limoges.png

 

Tous se sont posé cette question : "Et cette année, on se retrouve tous à Pompadour, comme en 2010 ?".

 

A vrai dire, ce n'était pas prévu. Mais comment ne pas accepter ce nouveau voyage lorsque les jeunes limougeauds attendent leur correspondant avec impatience ?


Alors on motive les troupes, les salariés du Club Méditerranée s'organisent pour prendre leur journée, le Club de Pompadour prépare toutes les attractions accompagnées du festin de leur "Gouter Planétaire", et Marie-Paule Mory, une fois encore, met le tout en musique avec le talent qu'on lui connait.

Car il y a plusieurs personnes, sans qui ce projet n'aurait pu voir le jour, que nous pouvons chaleureusement remercier :

Constance Nora, Déléguée Générale de la fondation d'entreprise Club Méditerranée, Philippe Rodet, Président et fondateur de l'association Fraternité, j'écris ton nom..., les salariés du Club qui participent bénévolement au projet, et ces jeunes qui entretiennent ces correspondances avec un sérieux exemplaire.

Chacun ajoute sa pierre à l'édifice, mais s'il y a bien une personne qui se démène pour cette action, c'est Marie-Paule Mory. Merci Marie-Paule, grâce à ton courage, ta patience et ta détermination, chacun à passé une nouvelle fois une journée extraordinaire.

 

Alors tout le monde s'est retrouvé à Limoges le 22 juin 2011. Retrouvailles des jeunes et de leurs correspondants que nous résumerons en deux mots : Quelle émotion !

 

Puis, tous en car, nous voilà en route pour le Club de Pompadour...

Ca y est, nous y sommes, des hectares de verdure, des parcours d'attractions prévues pour tous ces jeunes et puis... chut... le goûter, grandiose, qui se prépare en douce...

 

Jeunes et adultes se font vite prendre au jeu, dans la joie et la complicité, pour décrocher le meilleur score.

Les prix sont décernés, puis le goûter tant attendu arrive, applaudi par tous ces jeunes qui attrapent avec hâte leur barbe à papa et autres confiseries.

 

La journée se termine bien trop vite, comme l'année précédente, et les au revoir se font la boule au ventre avec, bien sûr, la promesse de nouveaux échanges épistolaires.

 

Quelle belle journée, bravo à tous !

Publié dans Nouvelles récentes

Commenter cet article